Total, EDF et Engie

appellent les français à moins consommer : quelles solutions alternatives choisir pour produire son énergie ?

À l’heure d’une situation économique et géo-politique complexe, la question de l’approvisionnement et d’autosuffisance énergétique se pose pour ne nombreux foyers en France. 

Électricité,Photovoltaïque

Le dimanche 26 juin dernier, les dirigeants des trois énergéticiens français, à savoir Total Energies, EDF et Engie se sont mobilisés collectivement pour appeler les français à réduire de toute urgence leur consommation de carburant, pétrole, électricité et gaz pour faire face à un risque de pénurie sans précédent durant l’hiver prochain, mais aussi à la flambée des prix.

 

À l’heure où la France, comme tous ses voisins européens, tente de préparer les réserves de gaz pour l’hiver prochain, les objectifs de remplissage se heurtent à la baisse des livraisons de gaz russe et à une consommation des ménages et entreprises en matière d’électricité de plus en plus croissante. 

« L’effort doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte »

Ce sont les paroles des dirigeants des trois fournisseurs d’électricité rassemblés, à savoir Total Energies, EDF et Engie, un cri d’alerte envers les français, mais aussi les autorités gouvernementales. 

 

Les trois dirigeants en appellent à une mobilisation générale de la part des français et à un soutien de la part des autorités.

 

Alors que l’État rassurait sa population il y a quelques mois sur le fait qu’aucune pénurie d’électricité ne serait à prévoir, quelques temps plus tard, les fournisseurs d’électricité tirent la sonnette d’alarme pour alerter la population du risque de pénurie d’électricité, gaz et carburant imminent.

Pourquoi la France risque-t-elle une pénurie de l’électricité et du gaz ?

La situation de guerre en Ukraine et les nombreuses tensions ont plongé la France et l’Europe entière dans un climat d’incertitudes, mais surtout de risques quant à l’approvisionnement de gaz et autres ressources qui entraîneraient indéniablement des pénuries pour tous les pays dépendants du gaz russe. 

 

La France est engagée dans un pacte de solidarité européen, ce qui implique que si d’autres pays sont en difficulté, elle pourrait être amenée à partager son gaz à d’autres États membres de l’Union Européenne.  

 

Selon les scientifiques, le risque de pénurie de gaz est réel et le gouvernement parle désormais d’une « menace réelle et sérieuse » pour l’hiver prochain. 

 

Concernant l’électricité, la peur d’un blackout que provoquerait une coupure d’électricité simultanée et plongerait le pays entier dans le noir est de plus en plus crainte par de nombreux français. La dernière coupure générale ayant été enregistrée date de 1978 en France. 

 

Mais toutes ces craintes d’épuisement des ressources et surtout, de pénurie d’électricité s’expliquent très concrètement par trois raisons majeures : 

 

  • Le manque d’électricité serait étroitement lié à la pénurie de gaz : 

Le gaz pouvant être utilisé aujourd’hui pour produire de l’électricité, s’il n’y en a pas, voire moins, cela pose inévitablement un problème. 

 

Un manque de ces ressources provoquerait néanmoins un mécanisme de compensation entre gaz et électricité pour contrebalancer les besoins.  

 

  • Les autres sources d’électricité sont actuellement en difficulté 

Le nucléaire, par exemple, représente 70% de la production d’électricité française. 

 

Mais actuellement, 27 des 56 réacteurs nucléaires français sont à l’arrêt. Soit pour des problèmes techniques, soit pour de la maintenance. 

Ces réacteurs à l’arrêt contribuent au fait que la France n’est pas au maximum de sa capacité de production d’électricité. 

 

À cela s’ajoute des tensions sur la capacité de production électrique globale en Europe, la production hydraulique étant « amputée » en raison de la sécheresse actuelle. 

 

  • Un risque climatique ou météorologique 

C’est un fait, si l’hiver prochain s’avère être relativement doux et chaud, les risques seront plus évidents à appréhender car la demande sera en conséquence plus faible. 

 

Mais à l’inverse, si l’hiver s’avère être très froid, la consommation d’électricité augmentera proportionnellement et viendra mettre sous tension nos sources d’énergie. 

 

Cependant, que les français se rassurent : car en cas de manque d’électricité, le pays ne connaîtrait pas un blackout général car des coupures qui interviendraient par étapes. 

 

Des coupures se produiraient d’abord sur certaines zones et sur certaines périodes en France, sous une forme de relais entre les différents territoires et cela ne concernerait pas des éléments essentiels comme les hôpitaux, la police, etc. 

 

De plus, selon les spécialistes, le risque de coupure existe même s’il est moins présent que le risque de pénurie de gaz.

Quelles sont les solutions proposées par les fournisseurs d’électricité pour contrer les risques de pénurie d’électricité ?

Les trois groupes s’engagent à s’unir et à collaborer vers un but commun, celui de trouver des alternatives et anticiper la demande en matière d’électricité de l’hiver prochain. 

 

« La meilleure énergie reste celle que nous ne consommons pas », soulignent les trois dirigeants qui appellent à une prise de conscience et à une action collective et individuelle pour que chacun d’entre nous – chaque consommateur ou entreprise – change ses comportements et limite immédiatement ses consommations énergétiques, électriques, gazières et de produits pétroliers. 

 

Les trois groupes, Total Énergies, EDF et Engie s’engagent à collaborer activement par le lancement d’un « grand programme d’efficacité énergétique » et une « chasse au gaspillage nationale ». 

 

La flambée des prix en matière d’énergie a déjà été annoncée et en découlent des difficultés qui menacent la cohésion sociale et politique du pays. 

 

L’impact sur le pouvoir d’achat des familles est bel et bien présent et menace les ménages d’une situation de précarité certaine. 

 

Selon eux, les français doivent immédiatement réduire leur consommation et agir dès cet été permettra d’être mieux préparés pour aborder l’hiver prochain et ainsi préserver les réserves de gaz. 

 

Cette collaboration des trois groupes est pour le moins inédite, car ces derniers sont d’ordinaire plutôt en concurrence sur des sujets tels que la transition énergétique qui voient fleurir des investissements massifs dans les énergies renouvelables, le nucléaire et l’hydrogène de manière pas toujours coordonnée. 

Quelles sont les solutions proposées par l’État pour prévenir le manque d’électricité ?

 

Alors que l’État a peu ou mal anticipé les besoins de son pays face à la situation économique et au contexte de guerre aux portes de l’Europe, le constat a été posé :

 

27 des 56 réacteurs nucléaires français sont à l’arrêt

 

Des tensions sur les capacités de production d’électricité en France

 

Plus de 5 millions de logements en France sont mal isolés et jugés comme des « passoires énergétiques »

 

Une flambée des prix de l’énergie et du carburant

Face à ce constat, l’État a examiné la situation et finalement opté pour différentes solutions pour faire face au risque de pénurie :


  • La « sobriété énergétique »

Le gouvernement en parle beaucoup en ce moment, il s’agit de sensibiliser les français – entreprises et ménages –  à consommer moins d’énergie dès maintenant pour faire face au manque de ressources. 

 

Décision très critiquée par la population, car elle va à l’encontre d’autres décisions prises par le gouvernement. C’est un fait : l’équipement et les besoins grandissants en véhicules et appareils électriques accroît inévitablement les besoins en électricité. 


  • La réouverture de certains lieux qui permettent de produire de l’énergie 

Une mesure passée inaperçue, mais qui concerne notamment la réouverture de la centrale à charbon de Saint-Avold en Moselle, une centrale très polluante à l’arrêt depuis mars 2022. 

 

Malgré son impact très négatif sur l’environnement, la réouverture à l’hiver prochain permettrait de produire de l’énergie en cas de besoin rapide, une manière de sécuriser l’approvisionnement de la France en électricité face au risque de pénurie. 

 

Les problèmes posés par les centrales à charbon : 

 

C’était une promesse du candidat et président Emmanuel Macron de fermer toutes les centrales à charbon d’ici 2022 car il s’agit là de la méthode de production d’électricité la plus polluante aujourd’hui. 

 

Une décision non remise en cause mais qui devra certainement être reportée en raison du contexte actuel.


À titre comparatif, selon l’OMS, une centrale à charbon produit 68 fois plus d’émissions de CO2 que les autres alternatives existantes :

 

 

Production de CO2 / 1 KWh d’électricité

Centrale à charbon

820g de CO2 

Gaz 

490g de CO2

Énergie solaire

40g de CO2

Centrale nucléaire

12g de CO2

 

Afin de rassurer sa population et les sociétés de défense de l’environnement, les autorités parlent de compenser la production de gaz à effet de serre par des économies et une baisse de production de CO2 dans d’autres secteurs d’activité. 

 

Cette relance du charbon n’est pas propre à la France. Beaucoup de pays européens y ont à nouveau recours ces derniers jours. 

 

Et d’autres pays emploient davantage cette méthode de production d’électricité – le charbon – que la France. 

 

C’est le cas de l’Allemagne : 31 % de la production d’électricité dans le pays depuis le début de l’année vient des centrales à charbon contre environ 1% en France en 2020 et encore en ce moment. 

 

En Europe, d’autres pays ont encore recours au charbon tels que les Pays-Bas et l’Autriche.



  • L’ouverture d’un terminal méthanier 

Cette installation est prévue aux abords du Havre, en Normandie, d’ici septembre 2023 pour importer du gaz naturel liquéfié. 

 

Ce dispositif permet d’accueillir des navires qui transportent du gaz naturel mais sous forme liquide (GNL : gaz naturel liquéfié).

 

Malgré que cette décision permette au gouvernement de diversifier les sources d’approvisionnement en gaz pour être moins dépendant de la Russie, elle est très critiquée pour son impact potentiel sur l’environnement. 

 

Mais la crainte majeure des défenseurs de l’environnement est que ce terminal méthanier ouvre la voie à l’importation de gaz de schiste qui pourrait venir des Etats-Unis. Or, l’extraction de gaz de schiste en France est interdite aujourd’hui afin de préserver l’environnement.


  • La rénovation des bâtiments 

 

Améliorer l’isolation des bâtiments permet de mieux garder la chaleur et la fraîcheur à l’intérieur des bâtiments et notamment des logements. 

 

D’après les spécialistes, on pourrait diviser jusqu’à 10 fois la consommation énergétique d’un bâtiment en l’isolant mieux. 

 

Près de 5 millions de logements sont mal isolés en France et considérés comme des « passoires thermiques ». 

 

Mais ces rénovations prennent du temps et doivent s’inscrire dans la durée. Elles ne peuvent se faire sur le court terme et sont dépendantes du coût et de l’approvisionnement des matériaux. 


  • L’effort des magasins et commerçants 

 

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la transition énergétique a évoqué de son côté, plusieurs mesures pour limiter la consommation d’électricité inutile au sein des magasins et commerces. 

 

Désormais, les magasins climatisés ne pourront plus laisser leurs portes ouvertes. Malgré l’évidence de la situation, de très nombreux magasins ne respectent pas cette règle.

 

Par ailleurs, les publicités lumineuses seront interdites entre 1h et 6h du matin, sauf dans les gares et aéroport. 

 

Depuis 2013, les vitrines doivent être éteintes la nuit mais cette mesure est très peu respectée.

panneaux solaires tournés vers un ciel bleu

Pourquoi l’énergie solaire est-elle la plus viable à l’échelle individuelle pour tendre vers l’autosuffisance énergétique ?

Face à l’augmentation drastique des prix de l’électricité, du gaz et du pétrole, deux solutions sont possibles : changer ses habitudes de consommation ou avoir recours à des alternatives durables, telles que l’énergie solaire, qui s’impose comme la solution idéale. 

 

Face aux tensions quant à la production et l’approvisionnement d’électricité qui se fait de plus en plus sentir en France, l’énergie solaire s’impose comme la solution idéale. 

 

L’énergie solaire étant à ce jour, l’une des énergies les moins polluantes et par-dessus tout, une énergie verte et naturelle, l’équipe de Smart To vous a rassemblé X raisons pour vous convaincre de passer à l’énergie solaire : 

 

  • Vous investissez dans une énergie respectueuse de l’environnement 🌱

Vous bénéficiez d’une source d’énergie inépuisable, verte et naturelle et sans émission de CO2 : le soleil.

 

Vous faites ainsi le choix d’une solution d’une énergie durable qui ne vient pas puiser dans les ressources naturelles limitées. 

  • Vous faites le choix de matériaux fiables avec des panneaux photovoltaïques aux composants durables 🌍

Nos panneaux solaires respectent les normes européennes et  emploient des matériaux qui souffrent peu de l’usure. 

 

L’aluminium, le verre et le silicium sont des composants permettant de résister aux variations de températures et aux conditions climatiques les plus rudes ! 

  • Vous faites un investissement sur le long-terme ⏱

Il s’agit avant tout d’un investissement, en produisant votre énergie, vous produisez vos propres revenus, vous assurant un seuil de rentabilité bien inférieur à 15 ans et une vérification continue du matériel par notre équipe. 

 

  • Vous produisez de l’énergie sur-mesure en fonction de vos besoins 🔅

En fonction de vos besoins domestiques ou professionnels, découle la taille de l’installation de vos panneaux photovoltaïques. 

 

Plus vos besoins sont importants, plus la taille de votre installation devra être conséquente pour produire suffisamment d’énergie. 

 

Vous pouvez également calquer votre rythme de vie sur le cycle du soleil pour consommer directement l’énergie produite. 

 

  • Vous pouvez profiter d’aides financières mises en place par l’État 💶

Chaque année, de nombreuses aides sont développées ou reconduites pour vous aider à financer votre projet de photovoltaïque : organismes de transition énergétique, MaPrimeRenov’, prime à l’autoconsommation, éco-prêt à taux zéro, prime énergie, aides locales… Notre équipe vous accompagne et vous informe sur toutes les aides disponibles et vous accompagne pour simplifier vos démarches. 

 

  • Vous limitez vos factures d’énergie et vous pouvez vendre votre énergie 🤝

Votre installation photovoltaïque vous permet de consommer directement l’énergie produite afin de réaliser des économies sur vos factures énergétiques. 

 

Mais la production d’énergie solaire ne couvre pas nécessairement tous vos besoins en énergie. 

 

Néanmoins, certains de nos clients parviennent à produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, ce qui représente une opportunité financière pour votre foyer !

 

  • Vous évitez les fluctuations d’énergie : vous pouvez tendre vers l’indépendance énergétique ✨

Depuis plusieurs années, le prix fixé par les fournisseurs d’énergie ne cesse d’augmenter et cela n’est que le début ! 

 

En produisant votre propre énergie, vous vous assurez d’une indépendance des fournisseurs d’énergie traditionnelle, vous devenez maître de votre production et de vos dépenses énergétiques. 

 

  • Vous disposez d’énergie partout en France 🇫🇷

C’est un fait : l’énergie solaire est disponible partout sur notre territoire. 

 

Que vous viviez dans une zone reculée et isolée où l’approvisionnement en énergie se fait plus difficile et engendre des coûts supplémentaires, l’énergie solaire vous permet de diminuer vos besoins en énergie et donc vos dépenses.

Smart To, votre expert installateur de panneaux photovoltaïques

Smart To - Partageons nos énergies - Installateur photovoltaïque

Afin de vous assurer que votre installation de panneaux solaires soit réalisée en conformité avec les réglementations en vigueur, Smart To vous propose un service de qualité et de proximité. 



Chez Smart To, en tant qu’experts, nous vous accompagnons dans votre projet de photovoltaïque. 


  • Nous écoutons et répondons à vos besoins
  • Nous vous accompagnons sur votre projet de A à Z
  • Nous vous fournissons un suivi sur l’avancée de votre dossier
  • Nous mettons à disposition une équipe de professionnels bénéficiant d’une expérience confirmée dans le photovoltaïque
  • Nous vous assurons des prestations et matériaux de qualité, dans un soucis de finitions et d’une qualité premium



Vous souhaitez en savoir plus ? L’équipe de Smart To reste disponible pour échanger !

Source photo de bannière : © AFP

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.